0 Comments

Cette crise inédite aurait-elle fait resurgir les émotions cachées que nous parvenons habituellement à gérer et faire taire: nos peurs (peur de ne pas y arriver, peur de manquer, peur pour nos proches,peur de la solitude, peur de mourir, … ) , nos colères (énervement, agacement …) ou notre tristesse(découragement, impuissance …).

Peut-être pensez-vous que la cause de votre souffrances trouve dans « le monde extérieur »,la situation économique et sanitaire, chez « l’autre ». Dans ce cas, vous attendez que le monde change pour pouvoir aller mieux.

Seriez-vous prêt à considérer que la cause puisse être à l’intérieur de vous ?- ce qui vous donnerait plus de responsabilité et plus de liberté pour avancer.

Je ne vous parle pas ici de psychothérapie ou de psychanalyse, qui visent à comprendre et à voir la cause de notre mal-être dans notre histoire personnelle. Je vous parle ici de toutes les sensations physiques accrochées à nos émotions perturbatrices(l’accélération du cœur, la boule au ventre, la gorge serrée, les muscles crispés etc …). Dès lors que celles-ci s’apaisent, le scénario dramatique que nous nous étions imaginé-e-s paraît déjà moins réel et permet de passer de façon plus fluide à l’étape suivante de notre vie.

C’est de cela dont il s’agit avec la régulation émotionnelle.

Nous avons tous en effet une capacité naturelle à réguler nos émotions perturbatrices mais nous ne le savons pas et donc nous ne l’activons pas . Pourquoi ?

Habituellement, dès lors que nous avons une difficulté émotionnelle, nous« intellectualisons », nous cherchons une stratégie. Nous n’accordons aucune attentionaux sensations physiques – certes désagréables. Or, si nous portions notre attention sur les sensations physiques présentes dans notre corps, nous parviendrions à activer cette capacité naturelle de régulation émotionnelle ; nous nous sentirions non seulement mieux physiquement mais aussi nous ne verrions plus les événements de la même façon (croyances), à travers le prisme déformant de notre souffrance sensorielle.

N’est-ce pas là une grande opportunité ? Prendre soin de notre écologie émotionnelle pour mieux contribuer à la transformation de notre monde « extérieur » ?

Si vous avez une difficulté émotionnelle (peur, stress, phobie, angoisse, anxiété) et que vous souhaitez découvrir votre capacité naturelle de régulation émotionnelle, vous pouvez contacter Valérie Bardet.

Article publié par Valérie Bardet, ostéopathe à Paris, praticien certifié en régulation émotionnelle, méthode TIPI.

Consultation par téléphone

contact@ontpe.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *