Face au mouvement des gilets jaunes, des entreprises en difficultés ont besoin d’aide

Avec le mouvement des gilets jaunes qui perdure, la CCI Seine Estuaire a pris la décision de mettre en place un dispositif pour accompagner les PME-PMI dans leurs difficultés économiques.


Baisse d’activité, mise au chômage partiel, perte de chiffre d’affaires. Certaines TPE, et en particulier les commerces du territoire, souffrent depuis trois semaines des conséquences du mouvement des gilets jaunes. Et à situation exceptionnelle, moyens exceptionnels. La CCI Seine Estuaire a mis en place depuis mercredi un numéro de téléphone spécialement dédié aux entreprises rencontrant des difficultés.

« Nous avons déjà enregistré une douzaine de dossiers…» explique Éric Lehéricy, le directeur général de la CCI Seine Estuaire. « Nous-mêmes, dans le cadre de la gestion des ponts de Tancarville et de Normandie, nous avons constaté une baisse de fréquentation de 30% depuis le début du conflit…» ajoute le responsable.

Dès le début du mouvement, des réunions ont eu lieu entre les services de l’État et les représentants des acteurs économiques, qui pour certains sont inquiets des conséquences des manifestations sur leur trésorerie ou sur la pérennité de leur activité.

Encore récemment, les représentants de la CCI Seine Estuaire ont rencontré la préfète Fabienne Buccio pour évoquer la situation et les mesures mises en œuvre par l’État. Le port du Havre n’est pas en reste, puisqu’il aurait enregistré une baisse de son trafic de 10 %.

Indemnisation et étalement des charges

Pour Éric Lehéricy, l’impact du mouvement est d’autant plus fort qu’il intervient sur une période de Noël essentielle pour un grand nombre de commerces. « C’est l’effet boomerang… Pour l’activité commerciale, les grandes surfaces en périphérie sont impactées, mais aussi les petits commerces. En revanche, les centres bourgs des petites communes de l’estuaire le sont moins.» Le numéro de téléphone mis en place a pour but d’accompagner les chefs d’entreprise confrontés à une baisse de leur chiffre d’affaires, une interruption d’activité ou à des travaux de réparation suite à des dégradations occasionnées lors de manifestations. « Nos conseillers commerce ou industrie donnent toutes les informations nécessaires… Ce sont plutôt des entreprises de taille modeste qui nous contactent… Certaines TPE sont obligées de recourir à du chômage partiel. Nous les informons sur les procédures qui ne sont pas toujours connues. Dans ce cadre, une facilité de recours aux procédures d’indemnisation est mise en place par l’État. Le conflit risque également d’avoir un effet sur le versement des primes de fin d’année aux salariés ou sur l’intéressement…»

D’autres entreprises, notamment les petits commerces, ont dû sortir de la trésorerie pour les fêtes de fin d’année afin d’acheter du stock, ce qui risque à terme d’être problématique. L’État a notamment accéléré le traitement des demandes d’étalement des charges fiscales et sociales. La BPI (banque publique d’investissement) va également mettre en place un système de cautionnement pour les demandes de crédit à moyen et long terme. Le directeur général de la CCI Estuaire indique que les sociétés de transport routier connaissent également des difficultés liées aux problèmes de circulation. Les répercussions en sont parfois les dépassements de temps de conduite. Certains chauffeurs sont également contraints pour cause de blocages d’utiliser des axes routiers non autorisés aux poids lourds. Sur tous ces points, la bienveillance a été demandée aux autorités pour ne pas pénaliser encore un peu plus les transporteurs. « On nous pose également des questions liées à la sécurité», complète le directeur général de la CCI Seine Estuaire.

PRATIQUE

PME PMI Commerçants peuvent contacter la CCI Seine Estuaire au 02 35 55 26 46 du lundi au vendredi de 9h à 17h. Appel gratuitdepuis un téléphone fixe ou mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.